Conférence « Voltaire dans l’affaire La Barre »

Mardi 28 juin 2016 – 19h30
Salle du conseil municipal / Mairie de Ferney-Voltaire / Entrée libre

labarre mm S

Par François Bessire
Lectures par Costanza Solari et Roland Rougier

« Et là, étant à genoux, nu-tête et nu-pieds, écriteaux devant et derrière portant ces mots : Impie, Blasphémateur et Sacrilège exécrable et abominable… »

C’est à genoux que le chevalier de La Barre fut décapité à Abbeville, le 1er juillet 1766 à six heures du soir, d’un coup de sabre. Il avait 21 ans. La dernière phrase de l’arrêt portait : «le Dictionnaire philosophique portatif sera jeté par l’Exécuteur de la Haute-Justice dans le même bûcher que le corps dudit La Barre et en même temps.»

On sait tout du procès de La Barre, des faits incriminés, de l’enquête et de l’instruction, de la dernière journée du chevalier, torturé le matin, mis à mort le soir, et presque tout de l’action de Voltaire en faveur de La Barre. Il n’eut pas à entrer dans l’affaire : auteur présumé de l’un des livres qui avaient corrompu le coupable, il y était d’avance impliqué.
La Barre fut en France le dernier condamné à mort pour blasphème. Louis xv, monarque de droit divin, « roi très-chrétien », avait refusé la grâce. La mémoire de La Barre fut réhabilitée en novembre 1793.

L’année 2016 marque le 250e anniversaire de l’exécution. L’événement est commémoré à Ferney-Voltaire de juin à août par une exposition et une conférence. Une célébration nationale est prévue le 16 novembre au Panthéon, coïncidant avec la Journée internationale de la tolérance.


IMG_5273 N’oubliez pas, durant l’été, de visiter l’exposition consacrée à « Voltaire dans l’affaire La Barre »: Du jeudi 23 juin au dimanche 21 août / Maison Fusier / 26 Grand’rue, Ferney-Voltaire / Du lundi au vendredi 10h-12h30 et 14h-18h30, samedi 9h30-13h et 14h-17h.
Ouvert les dimanches et jours fériés en juillet et août de 9h30 à 13h30. Entrée libre.

www.voltaire-a-ferney.org

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *