1762-2012

VAF1762dEn 1762, Voltaire est «dans l’âge où il faut s’occuper soigneusement de conserver les restes de sa machine». À 68 ans, même s’il n’a «que des glaces et des rhumatismes» en son château de Ferney, il s’active à alerter l’opinion sur le terrible sort de Jean Calas, torturé et roué en mars. Il commente la bataille entre jésuites et jansénistes, «voltairise» la pensée du curé Meslier, écrit quelques amabilités à Rousseau («Il prend envie de marcher à quatre pattes quand on lit votre ouvrage»), refait les comptes d’un «marchand d’encre», surveille ses dépenses (48 livres le fusil à deux coups) et sème du trèfle sur ses terres.

En 2012, deux cent cinquante ans plus tard, Voltaire aurait été heureux de voir sa demeure renouer avec la fête: pour la première fois depuis 1777 on donne une grande fête au château: la 11e édition de la populaire Fête à Voltaire a quitté les rues et places de la ville pour investir son domaine.

Depuis 2008, avec deux cent cinquante ans de décalage, l’association «Voltaire à Ferney» publie chaque année une brochure relatant les faits et gestes du Patriarche de Ferney. Le présent volume est le cinquième d’’une série qui en comptera finalement vingt et un, le nombre des années passées par Voltaire à Ferney.

La brochure est en vente dans les librairies locales ou spécialisées. Pour la commander (ainsi que les précédentes), adressez un chèque à Voltaire à Ferney / 26 Grand’rue / F-01210 Ferney-Voltaire, accompagné de l’adresse d’expédition. Jusqu’au 30 janvier 2014, nous vous offrons volontiers les frais d’envoi.

Pour payer en ligne, nous consulter: info@voltaire-a-ferney.org.

Merci

Logo Ferney  Publié avec le soutien de la Ville de Ferney-Voltaire

Vous pouvez dès maintenant découvrir la brochure, en PDF basse définition: VAF_1762_2012_Web

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *